CAMILLE BOSQUÉ



Designer, docteure en esthétique et design et professeure agrégée d'arts appliqués.
Enseignante à l'École Boulle (DN MADE Objet Édition et Productions + DSAA Design Objet Manufactures Contemporaines) et à l'ENSCI - Les Ateliers.

camille.bosque@ensci.com
Instagram : @camille.bosque




RECHERCHE
PUBLICATIONS



CONFÉRENCES
COMMUNICATIONS




CONSEIL
BÉNÉVOLAT



ENSEIGNEMENT
ÉCOLE BOULLE


ENSEIGNEMENT
ENSCI-LES ATELIERS



ATELIER








ENSEIGNEMENT

ÉCOLE BOULLE



2023-2024 / ÉCOLE BOULLE

> WORKSHOP : NIVEAU ZÉRO ATELIER
(Souleimen Midouni + Simon Chaouat)

Projet en cours !

DN MADE 1
OBJET ÉDITION ET PRODUCTIONS

Grâce aux outils de l’architecture, de l’art et du design, Niveau Zéro Atelier développe une pratique centrée sur un travail d’investigation du territoire. L’objectif du workshop est de découvrir un processus de transformation d’une argile récoltée sur un chantier, et de travailler avec l’extrudeuse fabriquée par Simon Chaouat et Souleimen Midouni.

L'argile excavée lors de chantiers, brute et initialement destinée au rebut, est récupérée puis stockée sur site pour ensuite être raffinée. De par sa quantité abondante, sa plasticité et sa réversibilité, l'argile crue permet une recherche expérimentale tout aussi malléable et protéiforme.


> PERCUSSIONS !

DN MADE 1
OBJET ÉDITION ET PRODUCTIONS

Premier sujet de l’année : l’objectif est de proposer un duo d’objets/instruments à percussion, qui peuvent être mis en action (dimension performative, concert ou performance). La construction des objets repose sur un travail d’assemblage et de composition en volume à partir d’éléments trouvés (objets industriels, pièces détachées, objets recyclés, de réemploi ou détournés), complété avec du bois, du métal, des textiles, du cuir, des cordes et ficelles ou tout matériau pertinent.


2022-2023 / ÉCOLE BOULLE

> WORKSHOP : MAROC
Projet : Design en résidence

DN MADE 3
OBJET INNOVATION SOCIALE

Design en résidence
est un projet de coopération culturelle internationale autour du design, initié par The Art Design Lab, en collaboration avec Samia Herrag et Caroline Naphegyi.
Cette première édition franco-marocaine de Design en résidence réunit vingt étudiants de l’Ecole Boulle-Paris et de l’INBA-Tetouan, encadrés par la designer française Elise Fouin et le designer marocain Hicham Lahlou. 

La résidence bénéficie du soutien du Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication - Maroc, du Ministère de la Culture - France et de l’Institut Français au Maroc.





> OBJETS OLYMPIQUES
DN MADE 1
OBJET ÉDITION ET PRODUCTIONS

Ce premier projet fait écho à l’événement majeur qui se profile à Paris (JO 2024) en se réappropriant certains objets qui incarnent l’olympisme, et plus spécifiquement en athlétisme. Le disque, le javelot, le marteau, le poids, le témoin de relais sont les objets sur lesquels les étudiants ont travaillé. En respectant certaines données de ces objets (dimensions, poids, etc.) ils ont repensé ces objets ultra performants en les libérant en partie de certaines de leurs exigences.
L’objectif est de proposer un langage visuel et plastique personnel de ces objets mais qui n’empêche pas leur mise en action et la vision performative de ceux-ci.



> BIJOU
Projet : Rare et précieux

DN MADE 1
OBJET ÉDITION ET PRODUCTIONS

Découverte de l’atelier bijouterie (sertissage) de l’École Boulle. Les étudiant.e.s conçoivent des bijoux à partir d’éléments trouvés et de cailloux non précieux. 













2021-202312 / ÉCOLE BOULLE

> WORKSHOP : LOOP LAB / TERRAVOX
Projet : Precious plastic

DN MADE 2
OBJET INNOVATION SOCIALE

Terravox est un acteur de l’ESS hébergé par l’association E-graine. Sa mission est de mener des opérations de sensibilisation auprès du grand public et proposer des programmes éducatifs adaptés aux territoires pour accélérer les dynamiques de transition vers un développement durable. Pour ce workshop, Terravox met à disposition des étudiant.e.s un certain nombre de petites machines de leur kit Looplab développé l’an passé avec Villette Makerz (broyeuse, extrudeuse, presse…) dédié à la transformation du plastique et incarnant le paradigme industriel à une échelle plus réduite.

Quelle redirection du déchet plastique aujourd’hui ? L’utilisation du plastique (qu’il soit sous forme de granulat ou sous forme de matière transformée par collecte) pour ce workshop a pour but de mettre en jeu un débat critique (et vertueux). Les étudiant.e.s sont en effet aujourd’hui dépositaires de cette ressource industrielle désormais contestée et controversée ; une “technologie zombie” selon Alexandre Monnin (matière fossile déchet mais toujours bien présente), un “commun négatif” dont la prise en charge pose question.

Tout en manipulant la matière (principalement du polyéthylène basse densité en granulats ainsi que du haute densité issu de collectes urbaines par les étudiant.e.s), ce workshop engage une réflexion critique quant aux orientations possibles futures liées à son usage : renoncement, bifurcation, ou maintien.


> BON SENS
Projet : “Garde-manger” Low Tech / Le Low Tech en cuisine

DN MADE 1
OBJET INNOVATION SOCIALE

Julien Benayoun et Charlotte Blanchard sont deux designers qui se sont associés pour fonder le studio “Bon Sens, Low Tech et design”, dont le but est de rendre accessible les objets low-tech et accompagner les changements d'habitude en douceur grâce au design.

Légumes et fruits ne sont pas qu'une seule grande catégorie homogène. Chacun a ses préférences et a besoin d'être conservé dans la bonne atmosphère pour durer longtemps dans de bonnes conditions. Différents environnements (ou ambiances) ont été identifiées pour conserver les fruits et légumes sans nécessairement les mettre dans un frigo électrique : 

1/ sec, aéré, à la lumière de la pièce (étagère aérée) 
2/ sec, aéré, sombre (tiroir sombre) 
3/ sombre, frais, humide (frigo du désert) 
4/ sombre et froid (frigo)







> WORKSHOP : AIRES 10 - CENTRE SOCIAL
Projet : un kit d’activités à déployer

DN MADE 1
OBJET INNOVATION SOCIALE

La maison de quartier Aires 10 (pour Association Initiatives Rencontres Et Solidarité 10e) a pour but, depuis sa création en 1984 par un groupe d’habitant·es, d’encourager et participer au développement de la vie du quartier Buisson-Sainte-Marthe (vers Belleville), de favoriser la communication entre les différentes catégories sociales qui l’habitent, d’être un vecteur d'éducation populaire et d’une solidarité réelle et durable.

L’objectif de ce projet est de concevoir des “kits” d’activités à déployer, permettant d’organiser, ranger et installer les différentes activités qui se tiennent dans l’espace de la halte, l’un des espaces de la maison de quartier qui accueille des temps de garderie, mais aussi des moments de convivialité pour les seniors (“place aux seniors”), les parents (“café des parents”) ou les personnes qui apprennent le français (“café échange”), ainsi que des moments de jeu pour adultes ou enfants (“place aux jeux” ou ludothèque), un atelier tricot-couture, un moment de sport, une “gratiferia” chaque premier dimanche du mois (brocante d’objets gratuits), ou encore un repair-café. 




> PARTENARIAT : ORANGE LABS
Projet : une grammaire de comportements pour nos objets connectés

DN MADE 2
OBJET INNOVATION SOCIALE

Orange Labs est la cellule de recherche et développement d’Orange. Pour ce projet, nous sommes accompagnés par Catherine Ramus, Elena Tosi-Brandi, et Camille Dauhut.

L’équipe d’Orange Labs nous propose de prolonger une recherche déjà engagée de leur côté sur une “grammaire (bibliothèque) de comportements d’objets”. Il s’agit de porter une réflexion prospective et sensible sur les objets dits “intelligents” qui nous entourent et qui partagent notre quotidien.

Les objets connectés qui nous accompagnent dans nos vies quotidiennes ont-ils une âme ? Ces objets peuvent être pensés comme des “agents”, doués d’une certaine manière de comportements autonomes : ils réagissent à des signaux, des gestes, des données, des états. Ces existences non-humaines peuplent nos habitats : comment envisager leurs réactions, comment repenser leurs modes d’expression ? Ces objets engagent notre perception, pour les comprendre et vivre avec eux.

Ils nous renseignent sur divers paramètres de notre environnement et rendent visibles un certain nombre de flux ou de données : énergie, température, luminosité, WiFi, ondes, présence ou absence, stockage dans le cloud, appareils en veille, etc. Ce projet, dans une démarche de recherche exploratoire très ouverte, a pour objectif d’engager un travail sur les émotions, les intentions, les comportements de nos objets. Comment les perçoit-on et que nous disent-ils de notre rapport aux technologies numériques ?


LES IMPROBABLES

DN MADE 1
OBJET INNOVATION SOCIALE

À partir d’artefacts trouvés, “hors d’usage” ou délaissés, les étudiants doivent imaginer des objets, des machines, des dispositifs, des usages et des fonctions improbables, c’est-à-dire loufoques, dérisoires, abracadabrantes ou futiles. 
Ils fonctionneront à l’énergie mécanique ou musculaire (pas d’électricité ou d’électronique).


2020-2021 / ÉCOLE BOULLE

> PARTENARIAT : MEL (LILLE METROPOLE
Projet : Habiter la rue

DN MADE 3
OBJET INNOVATION SOCIALE

La Métropole Européenne de Lille (MEL) rassemble 95 communes et plus d'un million d'habitants sur un territoire à la fois rural et urbain, composé de grandes villes et de villages. Véritable vivier de projets urbains et économiques, la MEL œuvre au quotidien pour imaginer une métropole agréable et accueillante, où il fait bon vivre et travailler.

Pour ce projet, les étudiants sont associés à la réflexion en cours afin de préfigurer et projeter les futurs possibles de la rue du Collège, à Marcq-en-Barœul. En s’appuyant sur les éléments de documentation ainsi que sur les observations réalisées sur place (cartographie sensible), différents scénarios sont envisagés pour améliorer cette rue.





> PARTENARIAT : ATELIERS CHUTES LIBRES
Projet : Petites chutes libres

DN MADE 1
OBJET INNOVATION SOCIALE

Les Ateliers Chutes Libres sont un « atelier de fabrication d’objets en réemploi » lancé par l’agence de design Prémices and co (spécialiste en économie circulaire), situé sous le Viaduc des Arts, dans le 12e arrondissement de Paris.

Leur mission ? Collecter des chutes de bois auprès des artisans du quartier et des musées parisiens et les mettre à la disposition du public pour la réalisation de meubles. Ils animent des ateliers toutes les semaines permettant, quel que soit le niveau des participants, de réaliser leurs objets à l’aide des outils et des machines de l’atelier.

Pour ce projet, les étudiants doivent imaginer des jeux en bois à partir des “chutes de chutes”, c’est-à-dire les morceaux de bois les plus petits du stock des Ateliers Chutes Libres.